SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Il neige sur Malaga.


Il neige sur Malaga.

Il neige sur Malaga

 

Se  laver les yeux aux larmes de l’ennui, se réchauffer le cœur à l’arme à feu, se purifier l’âme à l’arme blanche, quand passe le temps … Plus il passe, plus l’espoir s’estompe, comme un pastel oublié au soleil d’un bel été. Il neige sur Malaga, les flocons flottent sur la méditerranée, il fait bon dans les bodegas, quand le « flamenco » brûle les cœurs,  emporté  par la grâce et la sensualité  d’une « bailaora » à la beauté méditerranéenne sans équivoque... Le vins décuple les joies, pour en faire un hymne à l’amour, mourir d’aimer ! Au son de la guitare et du chant, sorte d’incantation d’un chanteur gitan en transe … Laisse-moi t’aimer toute une nuit, quand il neige sur Malaga, les étoiles se cherchent, un halo de lune a la rencontre des auréoles de candélabres, décorent le ciel de mirages aux spectres hallucinants, sur la plage abandonnée, laisse-moi t’aimer… Quand on a que l’amour, mon amant de saint Jean, c’est extra !!! Tombe la neige, fais du feu dans la cheminée, il a neigé a Port au prince, elle ne viendra pas ce soir, comme d’habitude.

 

 

 

 

 

IMG_7577.JPG


11/03/2016
7 Poster un commentaire

Ces blogs de Arts & Design pourraient vous intéresser