SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Nuit et matin.

Nuit et matin.

 

Quand la nuit,
Je m’endors,
Je m’enrêve, 
Pour éviter l’ennui…
Je poétise mots
En bouquets 
De pensées,
À demi-mot…
La femme encore,
Et toujours,
Soif d’amour,
Agite mon corps.
Mon âme,
Y habite,
Palpite,
Et s’enflamme.
La nuit,
Porte conseil,
Qui au réveil,
S’enfuit…
Repartir de zéro,
Chaque matin
Mutin,
Sombre héros.
Maux de tête,
Nuit agitée,
Vite un cachet,
Pirouette.
Bonjour tristesse,
Thé ou café,
Sucré salé,
Délicatesse…
Habillage !
Prise de tête,
Des chaussettes,
Aux gants…
Une journée nouvelle,
De labeur,
Petit beurre,
Demi-sel…
Fleur de peau,
Pot de fleurs,
Bestseller,
Manque de pot…
Enfin dehors,
Caresse du vent,
Soleil levant,
Sensation du corps…
Mon âme respire,
Le coq chante,
Le doute me hante,
Le train s’étire…
Le chien aboie,
Poussière du chemin 
Fumée du train,
Le loup dans les bois…
Marche ou rêve,
Je vais au hasard,
Jamais je ne m’égare,
C’est la relève…
Je pointe,
Les bruits courent,
J’en suis sourd,
Je m’esquinte…
Bientôt la pause,
Pain fromage pinard,
La une des canards,
Mon crâne explose…
Je m’enfièvre,
De maux orphelins
Psycho-malins,
Tremblent mes lèvres.

 

IMG_1302.JPG

 

 

 

 

 



10/10/2017
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Arts & Design pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres