SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

"chronique ébouriffée"


"chronique ébouriffée"

 

 

 

 

 

 

 

Solitude.JPG

 

 

UN CROQUIS AU CRAYON NOIR " LA SOLITUDE" POUR ILLUSTRER CETTE CHRONIQUE 


« Chronique ébouriffée »

 

Un chemin qui nous est inconnu,

Nous menant nulle part ailleurs.

Décrit simplement sans retenue,

Pour le pire et le meilleur…

 

La mer est blanche, très blanche,

L’hiver la couvre de neige…

Ce matin je crois, c’est dimanche ?

Avec son lot attendu de privilèges…

 

Malgré tout la mer est blanche,

Mais vraiment très blanche ???

Les requins sont marteaux,

Les poissons sont lunes.

 

Les bateaux patinent et glissent,

Entre deux  avalanches,

Heureux qui comme Ulysse…

Traversant sa propre existence…

 

Les sirènes font du ski de fond

Sur des vagues de congères…

Alors qu’en vain des anges blonds,

Voudraient éteindre les feux de l’enfer.

 

Des matelots figés sur le pont,

Comme des statues de cristal,

Ayant perdus leurs harpons,

Ne pourront assouvir leur fringale...

 

Les avions sans réaction se noient,

Dans un ciel inondé,

Des passagers de la pluie, sans tuba,

Ne peuvent respirer…

                                                         .../... à suivre.

 


22/12/2017
18 Poster un commentaire

Ces blogs de Arts & Design pourraient vous intéresser