SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Contradiction...


Contradiction...

Contradiction...

 


J’ai mis mon cœur en consigne à la salle des pas perdus, en gare de Saint-Amour… La peur de mourir sans rencontrer la joie d’aimer n’est point la raison… Il ne sert plus à grand-chose, juste faire circuler un liquide rouge dans mes veines, pour vivre encore un peu. Pleure les gargouilles d’un autre temps, larmes de la vie de ce ciel si gris. Notre dame de Paris n’a plus vingt-ans, ses amants son grand-parent, ceux d’hier ! Aujourd’hui, ils n’ont que l’âge de leurs printemps passés à rêver… Les tags donnent libre cours à leur façon de penser, les caves de Saint-Germain n’accouchent de rien… Le temps passe, les jours se suivent et se ressemblent… Pas tout à fait ! Puisque tu n’es plus. Temps des regrets temps tout court, tout-fou l’camp… De déménagement en déménagement, mes tiroirs à souvenirs se sont vidés, triste miroir dans lequel, je ne vois qu’un Vieil homme sorte de portrait inachevé, au regard troué. Passe, passe le temps, il est encore temps……   PORTRAIT INACHEVE.JPG


01/03/2016
12 Poster un commentaire