SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

V


Voyage en or...

Voyage en or…

Ils se sont échangés.
Un mot,
Trois lettres, 

Puis commence votre grand voyage…
L’amour est passé par là !
Avec charme et voilage.
Pour vous, cette union est considérée 
Avant tout, comme un sacrement,
Alors, votre voyage sera de longue durée.

 

vous êtes partis mains dans la main.
Sans tirer de plans sur la comète,
En suivant toujours le bon chemin.
Préparant chaque étape de la vie,
Afin d’avancer sans danger inutile,
Avec grand soin et grande minutie.

Quand les cordeaux sont bien tirés, 
Pour asseoir de solides fondations,
Que les pierres une à une bien posées,
Donnant vie à votre toit conjugal.
Pour au fil des années et des naissances
Devenir votre humble demeure familiale…

Cela paraît simple comme le bon jour.
Mais c’est sans compter sur les aléas,
Alors quoi de plus fort que l’amour,
Pour faire face à tous les coups bas,
Que vous aurez vaincu à force de bravoure
Sous le regard d’un dieu parfois ingrat…

 

vous, vous en êtes remis à lui pour vous construire.

Et lui ! Malgré cette dévotion sans faille,
N’aurait alors pas hésité à vous meurtrir ?
Malgré tout cela, sans idées de représailles
Persistant dans la foi d’un meilleur avenir
En aucun cas, martyrs, vos prières exhalent…

Sans être un éternel printemps fleurissant,
Pas plus qu’un hiver des plus rigoureux,
Sans parler d’un été au soleil flamboyant,
votre vie semble être l’automne doux et langoureux,
Vous invitant doucement, mais sûrement
À couler pour longtemps encore des jours heureux.




À l’occasion

De vos cinquante ans de mariage.
Et de nos cinquante ans d’amitié.


30/03/2019
11 Poster un commentaire

Vivre pour vivre.

Vivre pour vivre.


J'ai failli briser le silence,
Avec des mots percutants,
Tranchants,
Saillants...
Teintés d'ironie et d'arrogance,
En cette nuit bien trop noire,
Sans espoir,
Sans regard...
Je te voulais mienne à vie.
Mais tu n'étais que de passage,
Pas sage,
Sans âge...
Tu te voulais libre d'envies
Libre comme les oiseaux,
L'air et l'eau,
Sans un mot...
Une vie ne s'attache à personne,
Disais-tu en riant à pleines dents
Pas à vingt ans
Ni après ni avant.
Ton cœur chante et résonne,
L'amour à qui veut l'entendre,
L'attendre.
Le prendre...


Je t'ai regardé partir sans un mot,
Des sourires dans les larmes,
Le temps passe comme un vol de moineau,
Je suis resté là, tout feu tout flamme…


01/02/2019
25 Poster un commentaire

Voyage immobile...

 

Voyage immobile...

 

Elle a le cœur, et le regard miroir,

Dans lequel beaucoup peuvent encore s’y voir…

Elle est là, regardant la rue où passe le temps,

Dans ce voyage immobile, elle attend, elle attend…

 

Elle marche sur le fil de ses rêves,

Jamais elle ne voudrait qu’il s’achève.

Tout en regardant le grand vide,

Aux yeux verts, de la peur livide…

 

Après une magnifique nuit d’amour, à l’aimer,

Avec une partie de son cœur, il s’en est allé.

Pourtant au premier sourire du petit matin,

Il lui avait fait une promesse en dernier câlin.

 

Rares sont les jeunes femmes de la nuit,

Pouvant croire qu’on les aimera pour la vie…

Elle s’est perdue en excès de tendresse,

Se lisant à tout jamais, en ses yeux tristesse…

 

Les larmes de son cœur, n’ont pas de couleurs,

Les maux de son âme se reflètent en douleurs…

Jamais elle ne pleure vraiment, rarement elle sourit.

Sur son fil tendu, entre réalité et rêverie…  

 

À la même heure, au même endroit chaque soir,

Elle attend, elle attend dans ce petit bar,

Éclairé par quelques petites lueurs d’espoir.

Elle attend, elle attend, elle attend de le revoir…

 

 

Aquarelle sur papier "L'attente"

 

IMG_9193.JPG


23/01/2018
20 Poster un commentaire

V

Virtuellement vôtre...

Vous avez dit plus tard.....?


29/08/2017
0 Poster un commentaire