SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

J


Partir ! Je voudrais partir.

 Partir ! Je voudrais partir.

Souffle le chaud, souffle le froid,
Souffle le beau, souffle l’effroi…

J’ai jeté les clefs de ma mémoire.
Mes souvenirs ne sont plus…
Que de vagues souvenirs…

Je ne peux plus ouvrir aucun tiroir.
Ma vie n’a plus de vécu,
Juste un rictus de sourire.

Souffle le chaud, souffle le froid,
Souffle le beau, souffle l’effroi…

Je ne sais plus si je suis blanc ou noir.
Trop se trouble ma vue,
Mon miroir ne sait plus réfléchir.

Dans un étrange épais brouillard,
Chaque vaine pensée se dilue
Sans pouvoir la saisir.

Souffle le chaud, souffle le froid
Souffle le beau, souffle l’effroi…

Dans ma tête, tout se contredit hagard,
Compliqué de sous-entendu,
Je voudrais partir…

Les forces en moi se font assez rares,
Chaque geste est ardu.
Je voudrais partir…


05/10/2018
6 Poster un commentaire

Je t'aime nous!!!

 

 Je t’aime nous !

Promets-moi, promets moi 
Je t’aime nous.
Toi et moi,
Comme un fou.

Tous les jours à venir,
Sans nous, moi ailleurs,
Toi toujours à sourire,
À des jours meilleurs…
Si je devais partir,
Je ne sais, je ne sais où ?
Que sera cette autre vie ?
Loin, trop loin de nous !
Confondu dans l’infini…
Je t’aime nous, je t’aime nous.
Je ne peux vivre sans toi.
Je ne sais aimer hors de tes bras,
Puis m'endormir dans nos flous…

Nous nous sommes tant aimés.
Dans les sphères du bonheur,
Tout autant détestés,
Dans les spirales de la peur…


Je t’aime nous.
Toi et moi,
Comme un fou.











 


12/05/2018
18 Poster un commentaire

Je vous parle d'eux...

 Je vous parle d’eux…

Puissent ils pour l’éternité,
Vivre en toute sérénité,
Par cet amour les emportant,
Aux paradis des amants.

Quand elle, par sagesse et raison,
Lui apporte bonheur à la maison,
Pour un idéal en parfaite harmonie.
À tous les deux ensemble et unis.

Point de liberté n’auront vécu,
Par trop de contraintes malvenues.
Donnant vie à leurs folles passions,
Plutôt que vivre de déceptions.

Réveillant leurs vieux rêves,
Soudain, dans leur cœur s’élève,
Le plus bel hymne d’amour,
Sommeillant en eux depuis toujours.

Bien, des années ce sont écoulées
Leur amour ne les a point regardé,
Rien de plus beau que d’avoir été,
Puis d’être là encore, pour un nouvel été…

 

P1100863.JPG


08/12/2017
30 Poster un commentaire

J

J'ai rencontré le père Noël...

Je ne suis pas un "digne"

Je t'aime tu sais...

Je suis hétéro

J'ai mal au coeur

Je me souviens du jour de mon enterrement.

poésie "Je, vous...." illustration "VISAGE" Aquarelle.

Je suis allé...(ou poème baroque)

Je vais vous le dire....


29/08/2017
0 Poster un commentaire