SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Raison...


Raison...

  Raison…
Ô raison ! Toi, faculté si propre face à notre funeste destin, aux réalités si crues, devant lesquelles notre instinct nous éloigne de toi… La vie est un si grand jardin que l’on ne peut tout y cultiver, jardinons ce que l’on aime avant tout, selon notre appétence. Juste un petit lopin d’âme en jachère, suffira pour donner corps à nos envies, semons à la volée amour et passion, paradoxe et dérision, tendresse et volupté, puis ensemble récoltons les fruits de notre semence, à en faire une corne d’abondance et d’y mourir en toute jouissance, à en perdre la raison…


16/04/2016
4 Poster un commentaire