SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

L'essentiel...


L'essentiel...

 L’essentiel

Au clair de ma plume, Ha que tu es belle !!! Miroir de jeunesse, reflet du bonheur, tremble mon cœur, toi qui se meurs…. Peu m’importe, je vis encore, en toi dans ton corps sublime…. Pèle –mêle de photos en une âme brumeuse, comme une île sans nom, perdue là-bas au-delà de l’horizon vertical, où migrent des souvenirs vaporeux en nichées confuses… Donne-moi encore de la vie, aux sentiments exaltés, aussi purs que le cristal de bohème, clairs comme l’eau de roche, aux saveurs d’amour, et de son ivresse de toujours, égoïste bonheur à partager toi et moi…
Brûle parfum, brûle chagrin, attise nos sens aux essences de feu, taquine nos effluves mystérieux, titille nos papilles de saveurs sensuelles, enflamme les passions qui nous tiraillent aux plus profond de nos entrailles, fais de nous les (h)éros des  pulsions de l’amour, dans la communion de nos corps et de nos esprits, en un orgasme au bord de la mort. Je t’aime à en mourir.


Ainsi soit-il…

Jode, le 27 avril 2016, au lendemain du 26……

 

The Kiss d'après Munch.JPG

 


27/04/2016
14 Poster un commentaire