SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

A n'en pas douter!!!

A n'en pas douter!!!


Cris de joie...

Fille de peine,

Parfois à l'envers !

Se crie la peine

Des filles de joie,

Joie qui prolonge la vie...

Mais aussi qui fait peur,

Fille, qui à force de donner

Le meilleur d'elle-même,

Ne lui restera que le pire...

Le pire avenir...

L'avenir est une aventure,

N’appartenant qu'à Dieu,

Une boutique sans devanture...

Un demain à naitre,

À chaque jour suffit sa peine,

À peine perdue,

Dix de retrouvée...

Mais pas d'âme sans arc-en-ciel,

Puisque les yeux ont des larmes...

Et les larmes, ont-elles aussi,

Leur volupté,

Cette fille de l'amour

Cette esclave du plaisir,

Et n'en aura point,

Celui qui ne s'en donne...

Le véritable plaisir,

N’est-il pas celui que l'on offre ?

Mais également l'appât du mal...

Sachant qu'il dort avec la peine...

Et que le sage, lui !

Jouit des plaisirs…

Et c’est une  grande folie,

Que de vouloir être sage, seul …

Puis tout homme devient fou,

Par sa propre sagesse..

Alors, à trop réfléchir,

Peu à peu, s’installe-la peur

Qui ne devrait intervenir

Qu’après le danger, s’il y a…

C’est la peur du courageux !

Avant laissons-la au timide,

Pendant, celle du lâche…

Essayons de philosopher,

Pour ne pas douter…

Mais comme l’écrivait,

Montaigne, dans un essai,

Philosopher, c’est douter !!!

Quand les proverbes,

Se contredisent,

En traversant les siècles,

Moi ! humble troubadour,

Que puis-je ajouter ?

 

Joël DELAUNAY le 7 septembre 2014. (cette nuit le sommeil était ailleurs, alors voilà....)



07/09/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres