SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Avant de dormir

 Avant de dormir…

De nouveau, mes sens délirent,
Comme tous les soirs avant de dormir,
Quand je te regarde me sourire,
Tu es là, tout près de moi,
Ennuagée dans une étole de soie…
Ton parfum embaume ma joie.

De suaves baisers, tu me donnes,
À tes lèvres, je m’abandonne,
De tes bras, tu m’emprisonnes…
Au plus profond du creux de tes reins,
Entre les rondeurs de tes seins,
Entre monts et merveilles, je suis tien.

Nous avons déposé là, nos armures,
Pour donner vie à notre vraie nature,
Pour ne plus la laisser, en écriture…
Nos murmures amoureux en écho,
Nous résonnent à fleur de peau,
Nous chahutant au fil de l’eau…


Tu calmes mes ardeurs, de ta chaleur,
Au-delà de tout inutile pudeur,
Dans une sublime intime douceur...
Raconte-moi encore l’amour,
Parle-moi avec tes mains de velours,
Goûte encore à mes saveurs, sans détours…

Dans nos yeux se lit notre bonheur,
Dans ce lit, nos corps n’ont qu’une odeur,
Celle de l’amour et de ses saveurs.
Nos passions ont brûlé nos silences,
Dans une nuit, si belle, si blanche,
Sans la moindre ambivalence…

 

Quicampoix, le 23 octobre 2015, comme ça par amour…

 



23/10/2015
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres