SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Avec de la couleur

 Avec de la couleur…

 

Il a colorié sa vie,
Pour qu’elle soit plus gay,
Pas plus bleue que rose,
Le bonheur n’a pas de couleur,
Des tons qu’il aura choisis,
Pour dévoiler son secret,
Il a caché tant de choses,
De ses peines et douleurs…

Pourquoi le rose pour les filles ?
Et le bleu pour les garçons ?
Ce bleu au caractère androgyne,
Un comble ! Contre nature…
Car ce n’est, que de fil en aiguille,
Quand il grandit, dans ses « façons »,
Ses manières à lui, ses origines,
Qu’on en fit une caricature…

Il n’était pas lui, mais était-il… Elle ?
Ses enfants se perdent en explications,
Pour offrir une situation semi-réelle
À des petits enfants en réflexion
Faudra-t-il supprimer du calendrier,
La fête des pères, le fête des mères ?
Imaginons un instant, que puisse exister,
Encore à ce jour, le service militaire…

En guise de paradis ou du jardin d’Eden,
C’est un enfer que des politiques perturbés,
Par leur propre identité, hétérogène,
Auraient aveuglément offert à l’homosexualité…
Juste un peu de couleur et de fantaisie,
Pour que sa vie soit un peu plus gay…
Ne craignant plus le regard d’autrui,
Et ne pas mourir avec de sempiternels regrets…


QUINCAMPOIX, août 2015, pourquoi avoir écrit cela ? Tout simplement pour en parler…

 



06/08/2015
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres