SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Belles de nuit...

Pourquoi avoir signé ce texte d'un pseudo... "JOAN" ? Car il a été écrit à deux mains, JO pour moi, et AN pour une  personne préfèrant garder l’anonymat...

 

 

 

 

 

 

Belles de nuit…

 

 

 

"Grandes dames de la nuit,

Elles arpentent les trottoirs gris.

Pépinières de fantasmes,

Ne récoltent que sarcasmes.

Si dans l'ombre, elles guettent leurs proies,

Sont-elles libres de leur choix?

Innocence profanée?

Libertinage assumé?

Vulnérables et exploitées,

Elles réclament leur liberté.

Dans la clandestinité,

Ne sont-elles pas en danger?"

 

Hier en maisons bien fermées,

Sorte de  libre arbitre surveillé,

Ne leur laissant aucune autonomie,

Pas plus qu’une sécurisante garantie...

Aujourd’hui à la rue des « cent pas »

Exhibant leurs plus  beaux appâts,

Pour trop d’entre-elles, contre leur gré,

Dans une certaine économie de marché…

En aucun cas, elles ne sont libérées.

Intégrées de force en un trafic organisé,

Comment sécuriser, ce plus beau métier ?

 

Les avis sont partagés :

Décloîtrer les « belles de nuit »,

Marthe Richard l’a déjà fait

Sans pour autant y remédier.

Reconnaissons légalement

Ce métier de tous les temps

Et ouvrons-leur des lieux sûrs.

Rien ne peut empêcher la nature !

 

 

« JOAN », août 2015

 

 

 

 

 

 



10/08/2015
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres