SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Bientôt Noel...

Bientôt Noël…

 

La nuit si noire ici

Seul dans mon lit

Une lueur si faible là-bas

Dans laquelle je te vois

Tu m’apparais souvent

Sur un beau cheval blanc

La lune si pâle là-haut

Eclaire encore le berceau

Petit nid de notre amour

Sans, quand se lève le jour,

L’éclat de sa lumière d’été,

Puisse me faire oublier.

Ces feuilles qui tombent.

Recouvrant le monde

De nostalgies anciennes

Que seul le vent égraine

Au cœur de la terre

Aux feux des enfers

Le ciel soudain si gris

Se résigne, renonce à la vie.

Au gai sourire solaire

Se profile un décor polaire.

Bientôt l’hiver, la neige

Avec sur la place, les manèges

De la foire saint Romain

Tournant jusqu’a sans fin

Et moi impatient de revenir

Heureux  de t’appartenir

Ivre de mes rêves, où tu es !

Si tu m’attends ? pour de vrai !.... 

           

Joel  DELAUNAY,

 

 

Ecrit en 1970, novembre ou décembre pendant mon service militaire, courrier destiné à « MADAME »…



08/04/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres