SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Dites-le moi, dites-le moi....

 Dites-le moi...

 

 

Si vraiment vous m’aimez,

Dites-le moi quand même…

Apaisez mes joies et mes peines,

 

Faites de votre cœur, un asile…

Pour le mien en exil,

D’un amour en grand péril,

 

Dites-le moi, dites-le moi…

 

Si jamais vous ne m’aimez pas,

Surtout ne me le dites pas,

Je resterai dans votre anonymat…

 

De l’amour, je ne veux  pas être,

L’apostrophe à paraitre,

Mais le mot entier à connaitre…

 

Dites-le moi, dites le moi…

 

Si vraiment vous m’aimez,

Dites-le moi quand même,

Mais si vous ne m’aimez pas,

Surtout ne me le dites pas.

 

Peut-on réinventer l’amour,

Sans limite ni contours,

Juste vous et moi, pour toujours ?

 

Dites-le moi, dites-le moi…

 

Quand dans le cœur des amants,

Brule un désir  ardent,

Seul l’amour en dépend…

 

Dites-le moi, dites-le moi…

 

Si vraiment vous m’aimez,

Si vraiment vous m’aimez,

Si vraiment vous m’aimez ;

Dites-le moi, dites-le moi…

 

                        Joël DELAUNAY 2014-06-10

 

 



08/04/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres