SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Dur combat, bel exemple

Shankar PRAT   (version chantée)

 Dur combat, bel exemple…

Prendre son destin à bras-le-corps,
Défier….. Sa propre mort.

Nous avions de la peine,
À te voir combattre la mort
Dans l’arène de la vie,
En privé comme sur scène,
Tu conjurais le mauvais sort
Faisant vivre tes envies.

Prendre son destin à bras-le-corps,
Défier….. Sa propre mort.

Toi le Terrien au S.O.S. si émouvant
Emprunté à cet autre chanteur, 
Sorte de porteur d’eau du désert.
Nous aurions voulu arrêter le temps
Pour écouter encore battre ton cœur,
T’entendre chanter au-delà des frontières.

Prendre son destin à bras-le-corps,
Défier….. Sa propre mort.

Chanter la vie à pleins poumons,
Un comble pour toi, le condamné,
Tu n’avais plus le temps d’en avoir,
L’Olympia devenait ton Panthéon,
Souffrance cachée en joie mélangée,
Tu te savais destiner à nos mémoires…

Prendre son destin à bras-le-corps,
Défier….. Sa propre mort.

 

Porté par ce fol espoir vain,
Pour ce véritable combat de titans,
RIEN ne te faisait peur !!!
Tant de bonté dans une main,
Et dans l’autre ton cœur,
Tes vingt-ans crevaient l’écran…

Prendre son destin à bras-le-corps,
Défier….. Sa propre mort.

Quel triste exemple tu nous laisses,
Mais si beau à nous faire l’aimer,
Tu adorais la vie se défilant de toi,
Malgré ton courage en toute sagesse,
Jamais découragé, sans rien montrer,
Tu ne pus RIEN ! Et la mort l’emporta

Prendre son destin à bras-le-corps,
Défier….. Sa propre mort.

 

 

En hommage à Grégory Lemarchal suite à l’émission sur T.F. 1.  Pour la lutte contre la mucoviscidose. Du samedi 7 janvier 2017, texte écrit dans la continuité.

Puis mis en musique et chanté par mon ami Shankar  Prat :   https://www.youtube.com/watch?v=Ivl-hJ0RKJk

 

 

 

 

 

 



11/01/2017
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres