SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

L'amourgandise des merveillosités...

L’amourgandise des merveillosités

(Ou, mes vraies vérités…)                        

 

Avec toutes ces nébulosités,

Qui me trottent dans le sinoquet…

Je ne me souviens plus avoir été un enfant,

Si un jour,  j’ai eu des parents !!!

Imaginez que je sois né hier…

Vous ne m’auriez pas appelé Robespierre,

Tout comme aujourd’hui,

Quand je ne sais même  pas, qui je suis…

Si on me donne, le bon-Dieu sans confession,

Le jour de l’extrême onction,

Criez à l’erreur épiscopale

Mon « exil » n’est pas au paradis, trop banal…

 

Avec toutes ces nébulosités,

Qui me trottent dans le sinoquet…

Faites l’amour mais pas la guerre !

Quand j’entends cela, ça m’ fait marrer,

Car pourquoi tant de mercenaires ?

Et pas suffisamment de prostitués ?

Si j’avais été femme, j’aurais été libérée…

Ne cherchez pas plus loin mon boulot,

Car vivons ses passions, en toute liberté,

Et du monde c’est parait-il le plus beau…

Quant à mon sang… en parlons peu,

Mes « dons » sont chaque fois rejetés…

Question de couleur… le mien, bien  bleu !

Avec toutes ces nébulosités……..

 

Avec toutes ces « bizarreries étrangoidales »

Qui me trottent dans l’encéphale…

Quand je survole la vie, de mes ailes déployées,

Puis de contempler le spectacle proposé,

Je retarde au maximum, mon immersion,

Dans cet océan terrestre, en pleine fusion…

Si vous me demandiez le sens, du mot amour…

Comment vous le dire… je ne fais pas dans l’humour !

Ni dans le Goncourt, mais je vis heureux.

Faites de même avant, le grand sauve qui peut…

Comme moi ! Prenez en mains votre propre destiné,

Et vivez dans l’amourgandise des merveillosités…

 

 

                                            Joël  DELAUNAY 17 Mai 2014



09/07/2014
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres