SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

L'automne, puis l'hiver...

2016. 26

L’automne… Puis l’hiver…


Ce soir, l'été se meurt, dans un halo de lune.
Demain, l'automne ! Aux premières brumes
Mon âme, déjà, se languit de revoir le soleil,
Je meurs pour en avril, un espoir de réveil.


Mon amour s’endort…

Un ciel gris, au soleil si bas à la froide pâleur,
Offre un avant-goût des nouvelles couleurs,
Là-bas confus, cet horizon blanc embrumé
Des chaleurs d’été en terre, hier labourée…

Mes mots s’enrhument…

Puis ce sacré vent d’ouest, mouillé de crachin,
Venant sans cesse tourner les ailes de mon chagrin,
Et déposer d’épais amas de feuilles mortes,
Autant de mauvaises nouvelles, devant ma porte…

Mes rêves se cherchent…

 

 

 

 

 

 

Retrouvez l'intégralité sur mon bouquin " Regards & poésie"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

hiver, linceul de la vie…

Joël Delaunay, le 26 septembre 2016, dernier jour du festival impressionniste en Normandie, alors comment ne pas se laisser aller pour une aquarelle, qui sans aucune prétention, juste une faible ambition, appartenir l’espace de ce poème, à la grande famille des toiles impressionnistes, bien souvent en grande partie peinture à l’huile…J’ai aimé écrire ce parallèle entre la vie d’un couple, et la nature, s’écoulant au fil des saisons…

 

IMG_3753.JPG

 

 

 



28/09/2016
44 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres