SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Le rouge de mes mains...

Le rouge de mes mains…

Mes mains sont tachées de sang,
Tachées de rouge, tachées d’amour,
Car je l’aimais tant…

Par une terrible nuit d’orage,
Quand grondait le tonnerre,
Aveuglé par une folle rage,
N’écoutant plus ses prières…
Quand les éclairs zébraient le ciel,
Que l’on y voyait comme à midi,
D’un bleu électrique artificiel,
À mes pieds coulait la vie…

Mes mains sont tachées de sang,
Tachées de rouge, tachées d’amour,
Car je l’aimais tant…

La rivière en a rougi,
Les coquelicots se sont éveillés,
Dans cette ville

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez l'intégralité sur mon bouquin "Regards & poésie"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrit par Joël Delaunay, le 23 mai 2016, par ce texte, je voulais vous prendre à contrepieds, vous qui pensez que je glisse par petites touches dans ma poésie une partie de ma biographie, je vous rassure tout de suite ma chère et tendre épouse est là et bien là, car je l’aime trop…
Mais juste, un clin d’œil sur nos pulsions, passant par le vol, le crime, le viol, qui nous possèdent, parfois nous obsèdent sans passage à l’acte….Hahahahahaaaaa !!!

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



25/05/2016
21 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres