SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Nuit parisienne.

Nuit Parisienne.

 


Il ne peut voler sans ailes,
Il ne peut danser sans elle,
La vie lui tourne la tête,
Comme le moulin de la galette,
Ou le carrousel de la tour Eiffel
Dans les bras de sa belle.
Sortant des galeries Lafayette
L'heure pour eux est à la fête,
Danser sur toutes ritournelles,
Elle ! Virevolte comme une moinelle,
De cabarets en guinguettes,
Leurs soirées partent en goguette,
À boire du vin à la cannelle,
Brasserie de la tour de Nesle...
Puis, ailleurs changer de toilette,
Pour en strass et paillettes,
Conquérir d'autres clientèles,
Avec « effets » de porte-jarretelles
Son rêve à elle!! Devenir starlette.
Lui !! Se croyant un peu poète...
Conte place du tertre, aux belles...
Ses poèmes d'amour en dentelles.
À faire rougir une nymphette,
Pourtant délurée depuis belle lurette.
Encore une nuit de futiles bagatelles,
À rêver un instant, devenir immortels,
La fatigue triomphe de leurs mirettes,
Il leur faut regagner leur chambrette
Refaire le monde en vidant une bouteille,
Dur, dur, sera dans peu, leur réveil...
Pour elle regagner les galeries Lafayette,
Y vendre produits de beauté et savonnettes,
Lui, comme employé boulevard saint Michel,
Dans une librairie, de bonnes nouvelles...

Joël Delaunay, le 21 février 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 



21/02/2015
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres