SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

ô raison... Oraison

P1100910.JPG

 

 Ô raison… Oraison…

 

L’importance n’en avait plus,

Les circonstances avaient vaincu !!!

Pour un peu… Un presque rien,

Il aurait sans aucun doute, pu être sien.

La peur, la sienne à elle ! À bon dos,

Ils ne connaîtront jamais leur eldorado.

Le vent de l’amour, n’a plus de souffle,

Arrive alors le temps des mistoufles…

Quand la ligne droite, n’a plus d’horizon,

Que l’emporte une bien sage raison…

Aujourd’hui le bon sens réclame silence,

Pour calmer la douloureuse sentence…

Chacun pour soi, dans sa propre intimité,

Les sanglots n’y pourront rien changer.

Il avait voulu poétiser ses rêves d’enfant

Croyant encore en l’amour et aux sentiments

Pour elle, le pragmatisme était de rigueur,

Impossible de lier ses affaires, à celles du cœur

Elle pleure maintenant, que son chemin,

Ne lui permets plus de lui tenir la main...

Lui, le véritable amour, lui a fait perdre la vue,

Sans qu’elle ouvre les yeux, sur ce qui le tue.

La mer se retire, seul reste le banc,

La nuit est noire, en contraste avec le blanc,

De cette lune qui seule, en ciel sans nuages,

Abreuve son imagination d’images…

Le candélabre donne à cette pale solitude,

De bien tristes reflets d’incertitude,

Le constat de leur échec, ainsi, se résume,

Ne leur reste, que l’amour à titre posthume…

 

Quincampoix le 16 juin 2015, comme une suite de « vous avez dit plus tard ?»….

 

 

 

 

 

 

 



16/06/2015
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres