SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

poésie "Je, vous...." illustration "VISAGE" Aquarelle.

  •  

 

 

 

 

981.jpg

 

 

 


Je, vous…

 

 

 

Je vous donnerai mon cœur,

 

S’il le faut, tous les jours,

 

En vous contant avec des fleurs,

 

De belles histoires d’amour…

 

 

 

Je vous bâtirai un château de porcelaine,

 

Sur une montagne tout près du ciel,

 

Avec des tours en cristal de Bohème,

 

Pour y vivre nos lunes de miel…

 

 

 

Je vous ferai danser, les plus beaux ballets,

 

Sur tous les toits des plus grands opéras,

 

Vos yeux, dans des nuées d’étoiles argentées,

 

De Vienne, à Paris, ou bien à la Scala…

 

 

 

Je vous dévoilerai, le silence des absences,

 

Sur des musiques aux charmes orientales,

 

Aux notes rondes, glissant sur l’indifférence,

 

À l’annonce des disparitions fatales…

 

 

 

Je vous dessinerai l’amour, bel comme un cœur,

 

Partout, des couleurs éclatantes de lumière,

 

Une toile de vie, nommée  « bonheur »,

 

Exposée, dans le musée de vos mystères…

 

 

 

Je vous écrirai des mots qui vous touchent,

 

Mon cœur le sait, mes mains le ressentent,

 

Comme un de vos baisers, posé sur ma bouche,

 

Quand toute votre chair,  me hante…

 

 

 

Je vous partagerai, mon corps,

 

Pour assouvir vos soifs sexuelles,

 

Quand votre cœur comblé, plus encore,

 

Vous suggèrera, ces plaisirs charnels…

 

 

 

Je vous offrirai, un peu de mon sang,

 

Pour qu’il distille en vos veines,

 

La douce chaleur de mes sentiments,

 

En vous disant o combien je vous aime...

 

 

 

Tous ces, je, vous…pour qui ? Si ce n’est qu’à vous !!!

 

Vous ! Femme de l’ombre que je ne connais point,

 

Mis à part dans mes songes les plus fous,

 

Idéalisée, idolâtrée, par mon plus grand soin…

 

 

 

Vous qui venez, déposer à la pointe de la plume,

 

Du poète que je pensais être aujourd’hui,

 

L’inspiration, l’imagination, au clair de la lune,

 

Pour y recueillir, au crépuscule, odes, et poésies…

 

 

 

Vous muses des temps modernes, derrières vos écrans,

 

Egérie du net, même si pas toujours très net…

 

Je puise mes rimes en pensant à vous bien souvent,

 

Mais ne pensez pas que ce soit un attrape-minettes…

 

 

 

Si vous trouvez votre bonheur dans mes rimes,

 

Ou bien du plaisir, à la vue de certaines toiles,

 

Ces joies, je ne peux les partager en intime…

 

Même si cela  pourrait… paraître génial !!

 

 

 

                           Joël DELAUNAY le 11/08/2014

 



16/08/2014
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres