SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Toi et moi...

Toi et moi…..

 

 

Quelques fleurs coupées,

Dans un vase, déposées,

Toi, tu pars à rêver…

 

Quand l’hirondelle du printemps,

Se jouant des caprices du temps,

Toi, dans tes tourments…

 

Quand certains sèment l’amour,

Président, ou troubadour,

Toi, sans aucun recourt…

 

Dans un ciel sans nuage,

Une mer sans rivage…

Toi, fixant le mirage…

 

Quant à l’horizon se dessine,

Une beauté des plus sublimes,

Toi, un instant t’imagines…

 

Alors que la terre, à l’envers…

Semblant perdu dans cet univers,

Toi, à rimer avec tes vers…

 

Quant au loin sonne le glas,

Dans cette horreur qui flamboie,

Toi, enfermé dans ton au-delà…

 

Devant cette rivière de sang,

S’écoulant, comme un torrent,

Toi, égaré dans ton néant…

 

Quand la politique, parle d’évolution,

Clonage, d’une nouvelle oppression,

Toi, tu pars en dérision…

 

Puis soudain, rougit le ciel,

De toutes ces explosions mortelles,

Alors tu chantes du Brel…

 

Et nos églises, partant en fumée,

Et  ne cessent de pousser les mosquées,

Toi, surpris à prier…

 

Notre pays change de couleur,

Notre religion comptant pour du beurre,

Toi, en proie à la douleur…

 

Si l’amour, dépassée par la haine,

Dans ce monde qui se déchaîne,

Toi, perdu dans les extrêmes…

 

Quand enfin briseras-tu ce miroir ?

Pour dedans ne plus rien voir,

Toi, PERDU DANS LE NOIR…

 

Dans cet automne de ta vie,

Pris dans le tourbillon de l’oubli,

Toi, à la mort tu souris…

 

LA-BAS, TOUT AU BOUT DE TA RUE,

LA ! OU MÊME LE TEMPS NE PASSE PLUS,

Toi, le volontaire exclu…

 

Alors toi !! Oui toi, RETOURNES TOI !

Et en face, regardes moi !

Toi, quand sortiras tu de moi ?

 

POUR ME RENDRE MA LIBERTE…………………

 

                                                                    JOEL DELAUNAY  LE 09 01 2014



30/06/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres