SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Elle s'appelait Désir

Elle s’appelait Désir

 

 

 

Se meurt une âme.
Sous les grands arbres,
Celle d’une femme,
Après bien des palabres…

De ses lettres d’amour,
Nouées de ruban parme,
Un parfum glamour,
Embaume les charmes…

Souvenirs en partage,
Pour quelques héritiers,
Tournant la page,
D’un passé tourmenté…

Loin d’être une grande dame,
Ses faveurs à corps donnés,
Pour le plus grand dam,
De ces femmes délaissées…

Appellent aux pleurs des uns,
Contre le dédain des unes,
Pas un véritable chagrin,
Mais une réelle rancune…

 

 

DSC_0076.JPG

 

 je n'ai pas trouvé le nom de l'auteur de cette peinture que j'aime beaucoup.

 

 

 



11/07/2018
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres