SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Ma compagne

Ma compagne... Au quotidien.

 

 

Se battre continuellement,
Avec le peu de force restante,
Dans la tête, c'est le brouillard
Et son éternel sifflement.
Sa volonté quasi-permanente
Hante mes nuits de cauchemars.

Ce lourd fardeau me brise les os.
Déchire mes articulations.
Son silence accentue le mal.
La torture au quotidien ne dit mot
Je serre les dents comme solution
Au déverrouillage matinal.

Chaque jour qui passe
Mes sourires sont des soupirs.
Il me faut faire bonne figure.
Dans cette vie qui me lasse,
Mon moral, parfois, chavire.
Pour la mort, je suis encore immature...

Ne pas en parler, ne rien dire,
Entendre certaines offenses
Comme quoi je deviens amère,
Parfois, je préfère en rire
Pour en oublier ma souffrance,
Sans mettre les genoux à terre...

Elle me fatigue et me lacère.
Sans relâche jour et nuit
Seule ma volonté lui résiste.
C'est à moi de m'y faire.
De subir la loi de cette ennemie,
Qui aura raison de mes limites.



13/01/2019
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 71 autres membres