SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Rivière noire.

Rivière noire.

 

Il pleut dans son cœur.
Goutte après gouttes
S’écoulent ses déboires.
En une rivière de rancœur
Entre le vide et la déroute,
De la couleur gris noire…

 

Combien de fois, oui combien de fois ?
A-t’ il vu sans voir,
A-t’ il lut sans lire,
A-t’ il écouté sans entendre…
Oui combien de fois encore ?
Ce fameux trou noir,
Annonce du pire,
Sans ne rien comprendre…

Combien de fois, oui combien de fois ?
A-t’il confondu cette lueur,
Là-bas tout au bout d’un couloir,
Confusion la plus totale…
Oui combien de fois encore ?
Sans même avoir peur,
Parfois avec espoir,
il attendait le point final…

Combien de fois, oui combien de fois ?
A-t’ il  crut en la mort,
A-t’ il crut en la vie,
Dans cette lueur…
Oui combien de fois encore ?
A-t’ il vu la vie dans les fumées du thabor,
A-t’ il vu la mort en trouvant cela obvie,
Et dans sa tête, toujours ce même ailleurs…

Combien de fois, oui combien de fois ?
Toutes ces querelles d’incertitude,
Ces éternels désaccords,
Et sempiternelles remises en question…
Oui combien de fois encore ?
Devrait ‘il subir ces turpitudes,
Entre la raison et les torts…
Sans aucune douce méditation…

Combien de fois, oui combien de fois ?
Devrait-il vivre ? 
Pour apprendre la vie,
La chérir et l’aimer…
Oui combien de fois encore ?
Sera-t-il trop ivre,
D’une affreuse jalousie,
Et d’une haine hérissée… 

Combien de fois, oui combien de fois ?
Par trop d’intolérance,
Aveuglé par son ego,
Sans aucun pardon,
Oui combien de fois encore ?
Par manque de bon sens,
Et parfois bien trop démago,
La tête dans le guidon…

 

Combien de fois, oui combien de fois ?
Va-t-il passer à côté du bonheur,

Ne pas ouvrir les bonnes lumières,

Au bon instant, le temps qu’il faut…

Oui combien de fois encore ?

Va-t-il bafouer son honneur,

Ne pas émettre la moindre prière,

En fixant ses yeux, sur l’échafaud…

 

Il pleut dans son cœur.
Goutte après gouttes
S’écoulent ses déboires.
En une rivière de rancœur
Entre le vide et la déroute,
De la couleur gris noire…


P.S. Recherche, plume d’ange et encre de joie, pour écrire plus clair que gris noir…

 

 

1520718084783.jpg

 

 " joie de vivre"... (clin d'oeil...)

 

 SPLEEN.

 

 

 



16/09/2018
21 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 71 autres membres