SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Il est cinq heures moins le quart...

Il est cinq heures moins le quart.

Je suis tombé dans le vide.
En trébuchant sur mon ombre,
Un matin en me levant.
Ma chute n’en finit pas,
Elle me semble interminable.
Descente vertigineuse
Plus, je descends 
Plus, il fait chaud…
Ma chute est libre.
Sans retenue, sans parachute
Je tombe de haut !
Pour l’instant ça va…
On verra bien plus tard..
J’avais la tête en l’air.
L’air de rien,
Juste ce qu’il faut pour respirer,
Mais ici pas de clim,
Il fait de plus en plus chaud…
Je ne me souviens plus 
Si j’ai fermé la porte en partant ?
Heureusement, je ne suis pas seul
Dans cette aventure abracadabrante,
Descendent également 
D’autres quidams,
Certains que je connais,
D’autres, totalement inconnus…
Chose étrange,
Nous allons tous 
Dans la même direction,
Personne dans le sens montant ?
Je crois que je devais
Acheter une baguette de pain ?
Malgré la vitesse effarante
De ce voyage,
Je ne vois toujours pas
Le moindre signe d’une arrivée…
Des bruits assourdissants
Me proviennent de partout…
Comme des acouphènes
De plus de mille décibels…
Ma vue se trouble
Des visions aussi bizarroïdes
Qu’étrange-oïdales se dessinent
Dans cet univers cauchemardesque…
Si cela continue !
Je ne serai pas rentré.
Pour the voice… 
Jennifer tu va me manquer !
« Dring !!!! Dring !!! Dring !!!!
Il est cinq heures moins le quart,

faut se lever, faut se laver.
Je me lève la gueule enfarinée…

 

2014-03 CATACLYSME acrilyque dur papier dessin 25x32.JPG

 

 



25/04/2019
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres