SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

J'aime quand tu es là.

J’aime quand tu es là.

À la recherche de mon moi,
L’être vivant son mal,
Errance sans foi ni loi…

Je voulais grandir.
J’ai grandi.
Sans vraiment y réussir…

Sortir de mes rêves,
Dans lesquels épanoui,
Je me protège…

Puisque dans le réel
Une goutte m’engloutit.
J’en perds mon intellectuel…

Comment croire,
En l’amour des hommes ?
Aux aspirations attentatoires…

Souviens-moi de toi
Apaise mon capharnaüm.
Réveille-toi en moi…

Sois toujours là près de moi.
Sois mon opium.
Sois mon bonheur, ma joie.

J’aime quand tu es là !
Peu m'importe,
Si je ne t’entends ni te vois...



03/04/2019
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres