SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

Impossible de ne pas lui dire.

Impossible de ne pas lui dire.


La vie est belle mon papy,
Me dit-elle dans un éclat de rire d’enfant.


Impossible de lui dire,
Quand elle s’émerveille
Devant un poisson d’argent,
Dans les eaux calmes d’une rivière,
Impossible de lui dire,
Quand! Perdue dans ses pensées,
Devant la ruche et le miel,
De ses petites amies les abeilles,
Que sa vie, n’aura pas toujours dix ans.

Impossible de lui dire,
Qu’un jour ses rêves d’enfant 
Un à un viendront s’évanouir, 
Devant ses yeux devenus moins grands.
Impossible de lui dire,
Quand elle dépose
Sur le visage de ses parents,
Des sourires grands comme des soleils,
En dansant, comme sa maman avant –elle.
Impossible de lui dire 
Que sa vie, n’aura pas toujours dix ans.

Impossible de lui dire,
En la voyant dessiner
À sa manière, des robes de mariées,
Tout en jouant à la poupée.
Impossible de lui dire,
Pourquoi ses parents, qui se sont tant aimés,
Ceux sont pourtant séparés ?
Une semaine chez papa, une autre chez maman
Et toujours bien trop gâtée,
Comme s’ils avaient à se faire pardonner ?
Impossible de lui dire 
Que sa vie, n’aura pas toujours dix ans.

Impossible de lui dire, 
Alors que tout lui semble si naturel, 
Quand elle regarde voler les oiseaux dans le ciel,
Et qu’elle croise le regard des étoiles.
Impossible de lui dire donc,
Que dans ce monde si merveilleux,
Au milieu de sa naïve innocence,
Des petits enfants de son âge
Meurs chaque jour, faute de manger.
Des femmes et des hommes sont tués.
Car leurs religions ou leurs peaux, sont différentes…
Par contre, 
Impossible de ne pas lui dire !
Que nous sommes tous faits pour s’aimer.

Que la vie te ressemble ma petite Lilly Belle,
Mais Dieu qu’elle passe vite depuis que tu es là.

 

DSC_0860.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



23/05/2019
27 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres