SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

SANS PRÉTENTION, ni IMPORTANCE

L'amour et moi

L’amour et moi.

 

 

Amour de quel bois fais-tu feu ? Et quel vent l’attise ?

Je me souviens parfois, avoir brûlé mes doigts gourds,

Quand égarés sous jupons, le temps de quelques bises,

S’étaient retrouvés confus, préférant faire demi-tour…

 

Amour  je sais tu m’avais prévenu, tu n’étais pas un jouet,

En voyant mes yeux noirs  hagards et  baignés d’écume,

Après avoir lu puis déchiré, lettres et sentiments de papier…

Errance d’une adolescence, entre soleil brûlant et pâle lune…

 

Amour, tu as joué sans pitié de ma candeur et naïveté,

Quand je pensais voir couler, en rivière à l’onde claire,

La rouge passion de mes sentiments pour un être aimé.

Tu me plongeais dans le noir obscur, éteignant ma lumière.

 

 

Amour combien de rencontres, entre nous et l’illusion ?

Avant pour moi, de comprendre enfin le fond des choses,

En parlant de toi avec les  femmes, à la moindre occasion.

En douceur et tendresse  avant que ne se fane la rose…

 

 

 



07/01/2019
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres